Chérie avait reçu un fort joli bunad pour ses 3 ans de la part de sa grand-tante norvégienne. Le bunad est la tenue traditionnelle norvégienne. Plus qu’un costume foklorique, c’est une tenue de fête que les gens – surtout les femmes – portent volontiers pour les grandes occasions comme les mariages, les confirmations et aussi chaque année pour le 17 mai qui est la fête nationale norvégienne. Chaque région a son bunad, quoique la version simplifiée pour les enfants soit relativement la même pour tout le pays.

Chérie, qui fêtera ses 7 ans la semaine prochaine, ne rentrait plus vraiment dans son premier bunad, pourtant porté fièrement 3 ans de suite (grâce à un grand ourlet permettant de rallonger la jupe). Elle m’en avait réclamé un nouveau depuis longtemps et j’ai mis un peu de temps avant de m’y mettre… pour finir comme d’habitude à l’arrache la veille du jour J.

Il faut dire que son bunad made in Norway est superbe : lainage de qualité pour la jupe, velours et brocard pour le haut, blouse en joli coton avec des dentelles et superbe ceinture. La construction vaut aussi la peine d’être mentionnée : j’ai remarqué que la couture des épaules était un peu décalée dans le dos (pas pile sur la ligne du haut) pour faire plus joli, la doublure du haut est nickel et la robe s’ouvre sur le devant par un astucieux système de patte indéchirable à velcro, caché dans un pli creux). Alors forcément, tenter de refaire aussi joli et (presque) aussi bien, c’était un challenge !

IMG_2464

Les détails pratiques :

  • Patron du haut inspiré de Burda 10/2015
  • Gabardines noire et rouge : stock Agnès B.
  • Velours noir et guipure blanche, Ma Petite Mercerie
  • Popelines noires en doublure (haut et ceinture)
  • Polycoton blanc pour la blouse
  • Rubans brodés achetés en Norvège
  • Velcro noir pour fermer la jupe (fente sur le devant), petite pression pour fermer la blouse

IMG_2473

Je me suis aussi bien appliquée que possible pour le bunad. Le ruban rouge du bas n'est pas impeccable (j'ai voulu le couper dans la gabardine rouge du haut pour faire un rappel, j'aurais peut-être du prendre un gros-grain du commerce qui aurait été coupé et cousu plus droit....) et le plus large pli (celui qui peut être laché pour rallonger la jupe) n'est pas bien repassé. Mais il disparaitra dès l'an prochain au rythme où Chérie grandit.

Coté technique, on se fait plaisir: plis "religieuse" pour le bas de la jupe, fente "capucin" pour le haut de la jupe et la blouse et doublure propre pour le haut de la robe!

Le haut de la robe est fait de pièces de velours noir et de gabardine rouge minutieusement cousus pour éviter les plis dans les courbes avec un galon brodé surpiqué à cheval sur certaines coutures. La ceinture aussi est une longue pièce de velours noir avec un galon brodé surpiqué et doublée de jolie popeline noire à plumetis.

IMG_2472 (2)

Pour la blouse, j'ai repris des détails du modèle d'origine en simplifiant la construction: j'ai cousu un ruban coupé dans la guipure au bas des manches avant de froncer grâce à un élastique dans la coulisse de l'ourlet et cousu un rectangle de dentelle pour cacher la fente d'ouverture. Le col aussi a droit à son petit ruban de dentelle.

Malheureusement, je me suis trompée sur la taille de la blouse qui est... déjà trop petite. Mais comme elle n'est pas dure à faire, j'en coudrai une autre facilement et à la bonne taille pour l'an prochain.

A part la blouse, j'espère que Chérie pourra porter ce bunad au moins 3 ans, comme le précédent. Je réfléchis déjà à une version "jeune-fille" avec une blouse ou une veste brodée, y'a du boulot pour des années!

IMG_2475 (2)

Chérie est partie ainsi vêtue à l'école le matin du 17 mai, à défaut de participer à la parade traditionelle des enfants si nous avions été en Norvège. Elle avait aussi réclamé des gaufres pour toute sa classe: voilà 24 enfants qui se souviendront de la date de la fête nationale norvégienne :)