Les sirènes de Brooklyn Tweed ont encore eu raison de moi :)

Après avoir rêvé sur les modèles à torsades, très à la mode en ce moment, j'ai finalement craqué pour un jacquard de type Bohus sur l'encolure. J'en avais fait un il y a un bout de temps, mais cela avait été un échec complet, il avait une forme super bizarre et Chérie n'a jamais pu le porter...

Le Bohus est une technique suédoise, datant de la crise des années 1930' et bien expliquée ici. Normalement, il faut utiliser de la laine angora pour que les couleurs de l'encolure se fondent dans un joli halo, mais cela marche très bien aussi avec des laines un peu plus sèches comme la supersoft.

DSC_1131

Les détails pratiques:

  • Brooklyn Tweed "Flight"
  • Prix du patron: $8, soit un gros 7 euros compte tenu du taux de change 
  • Laine Holstgarn Supersoft: coffee, mouflon, sapphire, glacier, millet et iced 
  • Aiguilles: 3,75 pour le corps (ourlet compris), 4 pour la partie en jacquard, 2,5 pour le col
  • échantillon: 22x35 en aiguille 3;75 (fil simple) après blocage (contre 25,5 x 40 prévu par le patron)
  • Taille tricotée S pour obetnir un M avec mon échantillon un peu plus grand.

J'ai acheté la laine directement sur le site danois de Holst. Les frais de port sont à peine plus élevés que si on achète dans une boutique nantaise ou ébroïcienne (7,38 euros de frais de port depuis le Danemark contre 6,50 ou 5,95 en colissimo), la pelote de 50g est à 3,85 au lieu de 4,40 ou 4,25 et on a la possibilité de prendre une petite pelote de 25g si besoin. C'est justement ce qu'il me fallait pour les 5 couleurs utilisées pour l'encolure. Bref, cela vaut la peine de faire un petit benchmark :) Et puis Helle Holst est carrément adorable, elle gère elle-même personnellement en personne sa boutique et je me souviens d'une fois où elle s'était mise en 4 pour me retrouver les dernières pelotes d'une couleur épuisée que je voulais absolument.

Ce "coffee" est magnifique, il est légèrement chiné vu de près.

DSC_1132

Pour revenir à Brooklyn Tweed, je craque pour les détails qui font ce tricot très amusant à construire et un très joli pull à porter: les revers d'ourlet en couleur contrastée, les rangs raccourcis pour cintrer la taille, élargir le buste et former le col, le joli grafting pour les aisselles... Les instructions sont nickel: claires, détaillées et bien ordonnées. It's worth every penny :)

Ah, ces revers d'ourlets! Je me demande si je ne vais pas carrément porter le pull manches retroussées pour montrer le joli bleu qui est dessous ;)

DSC_1134

Et le col est magnifique! Vu de près on voit assez bien les insertion de couleur en chevron. Vu de loin c'est plus subtil mais aussi joli.

DSC_1133

Pourtant, j'aurais pu/du faire encore mieux:

  • "tisser" les fils entre eux dans le jacquard, surtout les premiers rangs, pour faire un envers plus propre et risquant moins d'accrocher...
  • tricoter certaines mailles à l'envers dans le jacquard, comme indiqué sur le graphique. Je me suis rendue compte à mi-chemin que j'avais zappé cette instruction et j'ai décidé de continuer tout en mailles endroits. Les mailles envers créent un "trait" de couleur au lieu d'un "petit v". Je trouve que cela fait moins joli avec une laine un peu sèche comme la Supersoft. Cela passerait mieux si c'était "noyé" dans le halo d'un angora, donc je n'en ai fait qu'à ma tête et tricoté toutes ces mailles à l'endroit :) Le défaut, c'est que les mailles envers auraient permis de resserrer un peu le tricot (comme des côtes). Total, je me retrouve avec une encolure un peu plus large qu'elle ne devrait être.

DSC_1135

J'ai d'ailleurs du modifier le col, parce qu'en suivant le patron j'obtenais une espèce de cheminée discracieuse, comme mon échantillon "montait" plus vite que celui prévu par le patron (35 mailles par 10 cm en hauteur contre 40 selon le patron). J'ai défait le tricot jusqu'au dernier rang de jacquard et redémarré avec 2 rangs raccourcis de moins et en passant en aiguille taille 2,5 pour les derniers rangs de col (faits en côtes 1x1 pour resserrer encore un peu plus). Cela m'a donné l'occasion de tester le Magic Loop, assez amusant comme technique, et efficace.

Pour le blocage, j'ai respiré un grand coup et carrément passé le pull à la machine à laver. La Supersoft ne le devient (super douce) qu'après un, voire plusieurs bons lavages: elle gonfle et devient bien plus douce en perdant son huile de filage. Donc il fallait bien laver mon pull... Je l'ai immergé dans un seau d'eau tiède pour mouiller les fibres de manière uniforme. Ensuite, je l'ai mis encore trempé pour 1 cycle "laine froide" à la machine, avec un peu de détergent spécial laine foncée. Un blocage à plat plus tard, il était prêt à être porté!

IMG_2020

 La créatrice de ce joli pull, c'est Sarah, Whistling Girl pour la blogo, IG et Ravelry. Comme par hasard, elle habite Portland, OR et elle passe des vacances dans les îles San Juan: Pacific Northwest for ever!!!!! Bref, voilà un talent et une histoire sympa que je vais suivre :)