A la demande de Catherine (qui n'a eu besoin de me pousser beaucoup), voici le “bunad” que Chérie a reçu pour son baptême. A dire vrai, elle aurait du l’étrenner pour le 17 mai, fête nationale norvégienne, mais La Poste et Posten, son confrère norvégien, en ont décidé autrement... C’est un cadeau de sa grand-tante du Télémark et il est tellement joli que je ne résiste pas à vous le présenter.

DSC_6304 - Copy

 

C’est une robe avec un haut bordé de velours noir, 2 plis en bas de la jupe  et un joli ruban rouge en bas. La ceinture s’ajuste par un astucieux système de velcro. Elle est ornée d’une fausse boucle en métal et le corsage se ferme avec une petite chaine également.

DSC_6297 - Copy

La robe se porte au-dessus d’un chemisier bouffant, à manches gigot et col montant bordé de dentelle. Tous les détails sont jolis, Chérie adore les boutons-bijoux aux poignets. La robe est certainement assez grande pour être portée encore l’an prochain voire le suivant en fonction de la carrure qu’aura Chérie à 4 ans !

DSC_6255 - Copy

Je vous recommande le modèle pour un déguisement de petite fille. Le bunad de Chérie est très beau, avec des tissus lourds et des détails professionnels, mais on peut aussi retenir le style pour une robe en coton à porter sur un petit haut blanc.

Les bunader d'enfant sont souvent des versions simplifiées des tenues tradionnelles des grands personnes. Il y a en autant qu'il y a de régions en Norvége, tous plus beaux les uns que les autres, même si j'ai un gros faible pour le splendide rødtrøye comme celui de ma belle-mère, une merveille de la région de l'est du Télémark avec ses broderies de laine fine et sa veste rouge vif, remis à la mode par Anne Bamle dans les années 1920.

Ce que je trouve sympa, c'est que les Norvégiens n'hésitent pas à porter leurs tenues, pas tant pour des festivals fokloriques plus ou moins destinés aux touristes comme trop souvent France mais pour les vraies grandes occasions: mariage, baptême, confirmation et bien sur, la fête nationale du 17 mai!