Blue bits

23 mai 2020

Blouse Angy - Clematisse patterns

Petit coup de coeur lors de la sortie de ce patron. Clématisse ayant eu la bonne idée d'indiquer le nombre de pages nécessaires pour l'impression du patron pdf, j'ai déterminé que je pouvais l'imprimer à la maison sans trop de dégat (j'avoue, je fais partie de celles qui profitent de la grosse imprimante du boulot pour ce genre de choses d'habitude), confinement oblige. 

L'avantage, si je puis dire, du confinement, c'est que je m'oblige à taper dans mes réserves de tissu. D'abord, j'en ai plein, trop en fait, ensuite je n'ai pas la patience d'attendre qu'une commande arrive vu le rallongement des délais ces semaines-ci. Et puis vu la charge mentale entre le télétravail, l'école à la maison (CE2 et CP), l'intendance, le ménage, les... bref, si je commande du tissu maintenant j'aurais oublié à quoi il est destiné le temps qu'il arrive. 

Bref, c'était le bon moment pour utiliser ce coton imprimé gaufré. Je suis incapable de me souvenir si je l'ai acheté chez Sweet Mercerie ou Fabric Godmother, en tout cas c'est un métrage à petit prix dont j'ai profité lors d'une commande pour autre chose. Il est bien opaque, doux avec de la tenue, nickel pour Angy.

IMG_5653

Les détails pratiques: 

  • Patron Angy, Clematisse Patterns
  • Tissu (coton?) gaufré imprimé
  • Bouts d'élastique retrouvés par miracle au fond d'un tiroir après avoir épuisé mes réserves à faire des masques

IMG_5643

Pour le prix de revient, je zappe l'exercice puisque je ne me souviens plus du prix du tissu. Ca me reviendra moins cher qu'en boutique, c'est le seul truc dont je suis persuadée.

Je me suis bien appliquée pour coudre la blouse, qui n'est pas bien difficile à mon humble avis. J'ai fait des finitions à l'aiguille double, ma nouvelle meilleure copine, et des petits surjets à la surjeteuse (en rose, mais j'avais la flemme de repasser les fils en blanc pour 4 pauvres longeurs sur l'envers). De la belle ouvrage, on vous dit.

Le modèle est hyper confortable, le décolleté tombe bien comme il faut, je suis ravie de ce point de vue (c'est à dire: de face). De côté, je trouve que les emmanchures baillent un peu trop, je n'aime pas quand on voit le soutien-gorge dès que je fais un mouvement de bras, mais on va survivre.

IMG_5693

J'ai zappé les fronces dans le dos, elles ne me semblent pas indispensables.

IMG_5703

Posté par Moineau16 à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


22 mai 2020

Robe Passiflore - Deer & Doe

Pour une fois que je n'attends pas trop longtemps après la sortie d'un patron... J'ai eu envie de nouveauté, de changement pour mes dernières semaines de confirnement et je me suis donc offerte le patron de Passiflore dès sa sortie avec l'idée de me la coudre pour ma sortie à moi (de confinement). 

Première difficulté, trouver le tissu nécessaire dans mes réserves. Elles sont un peu énormes mais je n'ai finalement pas beaucoup de grand métrage (la fille qui n'a rien à se mettre devant des placard plein, c'est moi). Je rêvais d'une robe fleurie mais mes voiles de coton de convenaient pas. J'ai flashé sur de lumineuses versions orange ou orangé, mais ma toile en stock, prévue pour coudre des coussins de jardin, était trop épaisse. 

Et puis j'ai retrouvé une gabardine bleu marine avec une mini pointe de stretch et çà été une évidence. Oui, toute cette réflexion pour faire une robe marine, comme si ce n'était pas la couleur la plus représentée de ma garde-robe, je sais. 

Mais au moins, çà fera un classique. 

IMG_5602

Les détails pratiques: 

  • Patron Passiflore, Deer & Doe, version robe courte à manches courtes
  • Taille adaptée entre le 38 et le 40
  • Gabardine de coton élasthane marine, Coupons Saint Pierre (15 euros les 3 mètres)
  • Reste de passepoil doré, Lulu la Luciole
  • Boutons dorés, Ultra Mode, rue de Choiseul à Paris 

Puisqu'il a fallu imprimer le patron à la maison, j'ai apprécié d'avoir les instructions pour savoir quelles planches sortir sans me tromper. Ca m'a quand même fait une bonne trentaire de feuilles au final, mais avec l'impression en noir et blanc je ne crois pas y avoir passé une cartouche d'encre entière.

J'ai exhumé quelques longueurs de passepoil doré pour pimper un peu ma trop-classique à l'empiècement du dos et sur les découpes princesse devant. Avec des boutons dorés, on va entonner en choeur "In the Navy", mais Village People c'est un classique aussi, non? 

IMG_5562

J'ai quand même rencontré quelques difficultés:

- Le patron n'indique pas quels morceaux seront "intérieur" ou "extérieur, c'est une notion qui apparait un peu tard dans les instructions. Total, j'ai eu du mal à comprendre quel empiècement dos (celui avec le passepoil "extérieur" ou l'autre) devait s'attacher avec le dessous du col. Donc, pour la prochaine fois: le dessous du col va avec l'empiècement extérieur, le dessus du col va avec l'empiècement intérieur.

- J'ai bêtement zappé le fait qu'il fallait découper 4 devants (2x2 en miroir) et me suis trouvée fort dépourvue de tissu quand je m'en suis rendue compte... mes chutes ne permettant pas de recouper 2 pièces entières. Alors j'ai bidouillé en découpant 2 demis devant (du haut à la taille) pour pouvoir faire le col proprement et j'ai fini les parties jupes avec un biais marine... çà reste très correct à mon avis et cela évite trop d'épaisseur devant.

Pour ce qui n'a pas posé de problème, contrairement à mes attentes... il y a eu le col tailleur, moins dur que je ne pensais en suivant les instructions. Mon résultat n'est pas parfait, mais acceptable pour une première fois. S'agissant des parementures qu'il faut coudre à la main à l'intérieur, j'ai rusé: comme j'avais cousu un passepoil aux endroits où il fallait justement coudre les parementures, j'ai pu coudre à la machine dans la saignée du passepoil, ni vu ni connu, ce qui m'a fait gagner du temps!

Juste après avoir pris les photos, j'ai reçu les demi-anneaux dorés pour la ceinture. J'ai fait un essai mais finalement, je me demande si je ne prefère pas la ceinture nouée... à voir.

IMG_5632

Il faut dire qu'une fois les parementures cousues, et avec un bon coup de fer, il est beaucoup plus facile de comprendre comment plier et placer le col. 

Une petite déception: mon tissu. J'étais toute contente d'avoir le "bon" métrage (finalement, non) de tissu marine dans mes réserves. Le problème, c'est que c'est une espèce de gabardine mais avec un face légèrement "peau de pêche". En bref, il est un peu trop épais et c'est plutôt une bonne chose d'avoir remplacé la parementure des jupes par un biais rapporté, sinon le devant aurait été vraiment lourd et chaud... Je pense que cela peut être la difficulté pour Passiflore: trouver le tissu qui aura à la fois de la tenue et un joli tombé souple mais pas trop. C'est vrai que c'est une robe-manteau mais il ne faudrait pas qu'elle soit trop épaisse pour être confortable tout l'été.

IMG_5582

Posté par Moineau16 à 20:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

04 mai 2020

Jupe Agave - Deer and Doe

Je ne l'avais pas montrée celle-là!

Elle est finie depuis mi-mars mais je viens de réaliser que ma publication IG n'avait pas été doublée d'un article de blog..

Dans la collection Assymétrie (2019) de Deer and Doe, j'hésitais pour Agave. Sur le principe, la jupe assymétrique ne me disait trop rien jusqu'à, comme d'habitude, e que je vois les premières versions faites par les unes et les autres et que je me décide à m'y mettre moi aussi.

Ma première version, je ne vous en parle pas trop parce que c'est l'histoire d'une déception annoncée. Je savais que cette coupe assymétrique ne m'irait pas dans une version d'été. Mais comme je préférais faire une toile avant de me lancer dans l'achat de jolis lainages un peu chers, j'ai démarré avec une Agave réversible en popelines rayées (caramel et fraise).

Cà, c'est fait, cette version estivale ne me va pas spécialement (ou spécialement pas, c'est selon). La coupe est un peu trop sophistiquée (ou bizarre, c'est selon) pour aller à la plage et pas assez chic pour aller au bureau. Justement il me manquait un truc pour sortir les poubelles ;)

En fait, mon idée était de détourner Agave en faux kilt. Avec un joli tartan, une bride en cuir et une épingle à kilt, on fait illusion et le décroché assymétrique donne un touche de modernité.

48CC7146-D794-47CE-B41D-C1AC74FA2830

Les détails pratiques:

Prix de revient: 1,5 mètre de tissu (14,94 euros) + ~3 euros de frais de port + 1 épingle à kilt (1,04 euro) + fermoir en cuir (5,12 euros) + 1/2 prix du patron Agave en pdf (4,95 euros comme j'avais eu le patron avec 10% de remise en offre de lancement) = ~ 29 euros.

00E5A334-1BEC-4A83-B1AA-CEC7843DE84A

Mon principal problème a été de trouver les fameux fermoirs en cuir. C'est cher ces petits trucs, et finalement beaucoup moins répandu en mercerie que les brandebourgs pour caban ou pinces, boucles et autres systèmes de fermeture.

Pour les finitions, j'ai utilisé un biais pour un ourlet "rapporté" et la parementure prévue par le patron pour les deux pans de devant (partie verticale). J'ai glissé un passepoil doré à l'intérieur de la parementure, façon Ivanne S. C'est un détail "secret" plutôt sympa, qui peut se voir un peu en cas de coup de vent ;)

8282AD58-21BB-4B44-A702-B61D2B105CFE

Posté par Moineau16 à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mars 2020

Robe Aldaia - numéro trois

Encore une Aldaia, et oui. Il faut dire que le modèle me va bien, qu'il fait partie de ces patrons qui passent bien à la surjeteuse sans se compliquer la vie et et que les robes en jersey sont super confortables à porter. 

D'habitude, j'évite les décolletés en V ou cache-coeur qui ne me vont pas super bien, mais j'avais très envie de tenter cette version B d'Aldaia.

51131241-8846-409B-84E9-7D86C173CEA8

Les détails pratiques:

  • Robe Aldaia, Pauline Alice (déjà utilisé 2 fois, je le considère comme amorti)
  • Version: corsage B (croisé), manches longues (rallongées), jupe A ("courte", un peu rallongée pour qu'elle arrive au genou)
  • Tissu "chenille" bleu-vert... impossible de me souvenir d'où il vient (bac à tissus chez Mondial Tissus?). 
  • Taille: 38 en haut (haut du corsage + manches), 40 à partir de la taille (taille du corsage + jupe)

J'ai eu du mal à monter le corsage croisé, il a fallu que je fasse des simulations avec des épingles partout parce que je ne comprenais pas les explications (classique chez moi: dès que le montage est en 3D, j'ai du mal, ne me parlez pas d'Ikéa ;) Mais finalement, ce n'est pas si compliqué et cela tombe plutôt bien. 

F3442BFE-9B86-4D5D-A0D3-ADB408EACE46

J'ai fini l'ourlet et le revert de parementure d'encolure avec une surpiqure à l'aiguille double. C'est mon premier essai et j'adore déjà cette technique.

J'aurais bien écris que cette robe est un pyjama secret, mais comme ma fille s'est exclamée "Oh Maman, on dirait une robe de chambre", je suppose que le côté "secret" est un peu éventé... En tout cas, elle est super confortable et avec une ceinture, un collier et des escarpins "de dame" pour faire excuser le moelleux évident du tissu, elle passera très bien au bureau... quand on sortira de confinement...

 

E20F9678-23D6-4954-B02A-DD4A98BFB744

Posté par Moineau16 à 11:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2020

Manteau Magnesium (Ivanne S.) en suédine mouton

C'est reparti avec Magnésium, mais cette fois en taille adulte. J'avais beaucoup aimé la version simplifiée cousue par Ivanne S dans une suédine doublée de fausse peau de mouton, le truc à la mode en 2018. J'ai juste mis plus d'un an à trouver le tissu qui me plaisait à un prix qui me convenait. C'est chez Stragier, grâce à une solde "de la semaine" que j'ai trouvé mon bonheur.

A6087BF1-0823-4167-ACCE-2FD21AB58C26

Les détails pratiques:

  • Patron Magnésium [femme], Ivanne S.
  • Taille 40
  • Suédine Teddy - Camel - Uni, 1,7 mètre, Stragier

BB0FCE23-7D53-4A78-B853-B107615D3604


Prix de revient: 30-32 euros entre le tissu (environ 25 euros) et le patron (12,90 euros divisé par 2, parce que je vais l'utiliser encore 1 fois avant de le considérer comme amorti). C'est presque raisonnable. Je ne me souviens plus du prix de la suédine en solde (actuellement 21 euros / mètre), mais on devait être aux alentours de 15 euros du mètre, sachant que j'en ai utilisé un gros 1,7 mètre. Et il me reste des chutes, de quoi faire des chapkas pour les enfants ou un gilet de berger.

C0756D82-47B5-418C-9BEF-64E352A7A83B


Pour le patron, j'ai utilisé la version A en longeur maxi et découpe "grande croisure" avec les poches plaquées. La suédine de Stragier est de très bonne qualité, il faut juste savoir que la moumoute s'éffiloche un peu sur les lignes de découpes, cela fait des "moutons" sur la table de travail et autour. Une fois ces découpes éliminées, le tissu ne bouge plus: pas besoin d'ourlet ou de surjet.

A1AA8DCE-F088-450F-9E45-93638C4BDFE9

J'ai ajouté un bouton en bois en haut pour contenir le vent qui s'engouffrerait dans les pans du mantea. Comme cela il est parfait pour les jours d'hiver, éventuellement avec une grosse écharpe pour le cou. J'eviterai quand même de le porter quand il pleut pout ne pas tacher la suédine...

48275145-7964-4000-B2C3-E18EA7C0101F

Posté par Moineau16 à 22:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


24 décembre 2019

Robe de fête Valérie (Forget me not patterns)

J’en ai rêvé, Stragier l’a fait. Je voulais une jolie jupe plissée dans un beau marron chaud pour cet hiver. Alors quand j’ai vu que Stragier avait sorti des panneaux de tissu plissé non seulement en batiste (pas fan, et puis ce sont des coloris d’été) mais également en satin, j’ai craqué. Cherry on the cake, ils proposent aussi le satin lisse (dit « fluide ») assorti : c’était difficile de résister et je me suis dit que cela me ferait une jolie robe pour les fêtes.

Une robe, oui, mais laquelle ? Il me fallait un patron séparant le buste de la jupe (pour ne pas avoir à inventer la transition entre le buste en satin lisse et la jupe plissée). J’évite les décolletés en V qui ne me vont pas toujours et je n’avais pas le temps pour coudre les nombreuses pièces d'un haut trop structuré. C’est (encore une fois) sur IG que j’ai découvert « Valérie », le récent patron de la jeune marque néo-zélandaise Forget Me Not Patterns : des manches raglan pour l’originalité, un buste ajusté juste comme il faut, une ligne de taille pour fixer mon panneau de plissé, c’était exactement ce qu’il me fallait.

FBD7A509-8D52-45B2-90A5-6CC7CB633E88

En plus, je suis pile dans la cible des patrons qui sont conçus pour un bonnet B, et une hauteur de 168 cm. Un petit détail qui m'a bien plu: les tailles du patron vont du 28 (çà doit faire du 12 ou 14 ans, j'imagine) au 48. C'est n'est pas ultra "inclusif" pour les grandes tailles mais au moins on ne s'arrête pas au 40 comme certaines marques de prêt à porter parisiennes...

Les détails pratiques :

  • Patron Valérie de Forget-me-not patterns (pdf)
  • Taille : 38
  • Panneau Plissé - Satin lavé - Fauve - pannea de 150 cm de long (95 cm utilisés), chez Stragier
  • Crêpe Satin lavé - fluide – Fauve (1 mètre), Stragier également
  • Fil assorti et fermeture éclair invisible, Stragier.

F061A275-9225-4169-A6E6-AA93A37C3B5A

Prix de revient : environ 80 euros, quand même ! Le patron pdf était à 14 USD (13,13€). Les tissus Stragier sont un super luxe qui se paie au prix fort, même en coupant le grand panneau de 150 cm pour faire une jupe pour Chérie dans la chute. Enfin, vu les tarifs chez Sézan* et compagnie, je ne m’en sors pas trop mal et ma robe est exactement telle que je la voulais.

Les instructions sont claires et précises. J'aurais bien aimé un plan de montage du pdf à scotcher, mais c'est le seul détail qui m'a un peu manqué comme je voulais juste les pages correspondant au buste. Pour le reste, Joanna propose non seulement les tableaux de mensurations (en cm et en inches) mais également celles du vêtement fini. Les explications de montage sont accompagnées de schémas faciles à comprendre.

819CBB17-F60B-4F49-9F9B-24F465EA78CC

Pour les ajustements: je n’ai pas coupé la jupe du patron, comme j'avais mon panneau de plissé, mais je me réserve de refaire la robe en entier suivant le patron pour profiter des jolies poches astucieuses. Mes manches sont fermées avec un élastique dans la coulisse de l’ourlet (pas le temps pour les fentes et leur boutonnière, mais c’est également une option à refaire).

Je me suis battue avec ma machine à coudre qui "mange" les tissus fins, c'est infernal. J'ai mis une aiguille bien fine, essayé plusieurs combinaisons de tension et de longueur de point, tenté le pied en téflon pour éviter que le tissu glisse... finalem j'ai compris qu'elle n'aimait pas le fil, trop fin. Alors j'ai laissé la canette de fil assorti et trouvé un marron pas dans le ton pour la bobine, ça a fait la blague. Heureusement que pour la fermeture éclair invisible (ma bête noire), le thermocollant stabilisateur recommandé par Joanna a facilité la couture.

Je suis ravie de cette jolie robe, et tout autant de la découverte d'une nouvelle marque de patron "indie".

Posté par Moineau16 à 10:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2019

Manteau Magnésium (Ivanne S.) enfant - taille 8 ans

Chérie vit avec son anorak rouge, celui qui se double d’une polaire en hiver et qui est bien imperméable pour les jours de pluie. Mais elle a dû remarquer que certaines de ses copines ou de ses cousines ont aussi un joli manteau pour les dimanches et les jours de fête et voici qu’elle a demandé d’avoir un beau manteau elle aussi.

Le dernier « joli manteau » qu’elle ait porté devait être une taille 3 ans et il était quasi neuf quand on l’a donné à une petite cousine… Bref, je ne me voyais pas investir trop d’argent dans ce caprice, aussi charmant soit-il, mais j’étais ravie d’avoir une occasion de coudre pour elle.

Comme j’avais craqué pour Magnésium pour moi quelques semaines avant, je me suis dit que la version enfant serait parfaite ... et l’occasion de me faire la main avant de me lancer dans les versions adulte. Le blog d’Ivanne S regorge d’exemples inspirants et le patron enfant est un bon investissement puisqu’il est mixte et qu’il va jusqu’à 12 ans (j’avais bien en stock un joli livre japonais avec un manteau délicieux pour petite fille, sauf qu’il s’arrête à la taille 120 or Chérie en fait désormais 134…).

Les détails pratiques :

  • Patron Magnésium enfant, Ivanne S, 11,99 euros pour le pack complet
  • Taille 8 ans, version longue
  • Satin de laine gris acheté initialement pour me faire un manteau mais je l’ai trouvé trop fin (je suis frileuse alors que Chérie a toujours chaud)
  • Liberty Aldelajda bleu de mes réserves (sans doute acheté en « soldes ») pour la doublure

J’ai choisi la version :

  • longue (sur les 3 longueurs proposées), ce qui donne un manteau arrivant au-dessus du genou de l’enfant (donc pas si long que cela),
  • avec un devant croisé mais finalement une simple rangée de boutons,
  • avec un devant en 2 parties pour insérer des poches sur l’avant,
  • et le dos en une seule partie et sans pli en V mais avec une martingale.

Pour les petits ajouts, j’ai créé une poche « secrète » (commande spéciale de Chérie) dans la doublure et glissé des poches sous les rabats à l’avant du manteau.

Chérie est ravie et moi aussi! C’est vraiment chouette un projet de couture quand tout tombe bien comme il faut et que le résultat est au rendez-vous 😄

Posté par Moineau16 à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2019

La désinvolte (Popeline et Linon)

La jupe culotte revient à la mode, mais franchement, elle ne ressemble pas beaucoup à celle de mes 14 ans. Et franchement, c'est plutôt une bonne chose ;) Je vois des jupes culottes et des pantalon palazzo fleurir dans les catalogues de mode et sur la Toile. En gros, ce sont des pantalons très larges de haut en bas avec une longueur cheville ou mi-mollet. Le tissu vole dans le vent, c'est très féminin mais on ne risque pas que la jupe s'envole puisque c'est un pantalon...

Dans mon package Ammour de soi (Popeline et Linon) acheté il y a plusieurs mois, j'avais justement le patron de la jupe-culotte Désinvolte. Comme pour la jupe l'Elégante, le patron prévoit une très large ceinture montée avec une encoche "signature" sur le devant et une ceinture aussi détachable qu'optionnelle à nouer dessus.

desinvolte4

Les détails pratiques:

  • Patron de jupe culotte La Désinvolte, Popeline et Linon
  • Tissu du marché de Puteaux (une viscose?) bleu canard à légers motifs jacquard
  • Taille: adaptée à mes mensurations autour du 40

desinvolte2

A l'expérience, la ceinture trop large ne me va pas, j'ai d'ailleurs réduit de moitié celle que j'avais initialement montée sur ma jupe Elégante. Donc la ceinture montée a été réduite de moitié en hauteur d'emblée et j'ai supprimé l'encoche de devant pour me simplifier la doublure.

J'ai fait les plis prévus à l'avant, mais j'ai laissé l'arrière sans pince ni pli en glissant un élastique large dedans. Cela donne une taille semi-elastiquée, sans fermeture éclair (encore une façon de me simplifier la vie).

desinvolte3

Je dirais que le résultat est une toile portable. La fourche du pantalon est trop basse à mon goût, il faudra que je la remonte pour une prochaine version... peut-être une version hivernale dans un joli lainage que j'ai en stock.

Pour le tissu, la couleur est superbe et il est très confortable à porter mais je trouve qu'il se froisse un peu trop vite. C'est un critère que j'aimerais voir sur les sites de vente de tissu en plus de la largeur de laize, la composition et le degré d'elasticité pour les tissus stretch. Cà doit bien exister une échelle de froissabilité chez les pro du tissu, non?

desinvolte

Posté par Moineau16 à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2019

Chocolate biscuit cake

Pour l'anniversaire du Petit Prince (6 ans, quand même), j'ai cherché à renouveler un peu ma recette de gâteau du chocolat. Je voulais aussi une recette que je puisse démarrer dans les jours qui précédaient, pour gagner du temps dans l'organisation du goûter avec 11 aspirants astronautes dans le jardin...

Et puis je suis tombée par hasard sur une recette de gâteau apparement très affectionné de la reine d'Angleterre qui m'a rappelé une recette que maman faisait quand nous étions petits. C'est un gateau sans cuisson, enfin si on utilise des biscuits du commerce, idéalement des digestives. Sauf que je n'avais pas de digestives à la maison le soir où j'ai voulu tester la recette et donc je me suis retrouvée à faire mes propres biscuits. Je ne suis pas sure d'avoir gagné du temps mais je suis sure d'avoir gagné une nouvelle recette fétiche: ce gâteau est une tuerie.

Pour le coup, elle se fait en 2 temps, sachant qu'on peut faire les biscuits au moins 2-3 jours en avance et que le gâteau lui-même se fait de préférence la veille de la dégustation.

Etape 1: les biscuits à la farine toastée (sur une géniale idée de farine torréfiée pêchée chez ChocolateZucchini)

  • 200 grammes de farine blanche ou semi-complète
  • 100 grammes de cassonade
  • 130 grammes de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 1 cc de bicabonate de soude
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • un peu de lait si besoin

On commence par faire toaster la farine dans une poêle à feu moyen environ 10-12 minutes. Il faut surveiller et remuer un peu: une partie de la farine doit devenir dorée/rousse. Faire refroidir la farine.

Quand la farine est froide, on ajoute les autres ingrédients (à la main ou au robot) pour obtenir une pâte à biscuit de la consistance d'une pâte à modeler un peu souple. Rajouter un peu de lait si besoin pour pouvoir former des boules de pâte qui se tiennent à peu près (la farine toastée est plus dure à travailler que sa petite soeur fraiche).

Former des boules un peu aplaties, placer sur une plaque couverte de papier cuisson et enfourner à 180°C pour une dizaine de minute (surveiller). Faire refroidir. Les biscuits se conservent très bien dans une boite en fer.

Entre la farine toastée et le bicarbonate, on obtient un gout un peu caramélisé et un peu pétillant vraiment extra.

Etape 2: le gâteau sans cuisson

  • 400 g. de biscuits digestives ou une fournée de biscuits à la farine toastée comme ci-dessus
  • 200 g. de chocolat à cuire
  • 150 g. de sucre
  • 100 g. de beurre
  • 20 cl de crème liquide

Faire fondre le chocolat avec la crème et le beurre, attention à bien mélanger et s'arrêter dès que le chocolat est fondu pour éviter qu'il prenne en masse. Ajouter le sucre. Attendre que le mélange soit un peu refroidi et ajouter les biscuits cassés en petits morceaux (de la taille de l'ongle de vos doigts: juste assez pour qu'on voit les morceaux mais pas trop gros non plus). Bien mélanger pour que les morceaux de biscuits soient enrobés de chocolat.

Chemiser un moule de votre choix (à cake par exemple) avec du film transparent et verser le mélange dedans. Faire prendre au frigidaire au moins une nuit.

Couper des tranches plus ou moins fines avec un bon couteau pour déguster.

cbc

Le chef pâtissier de la reine d'Angleterre couvre ce gâteau avec une ganache au chocolat. Perso, je ne trouve pas cela indispensable, il y a déjà beaucoup de chocolat dans le gâteau. J'ai juste poudré celui de l'anniversaire du Petit Prince de sucre glace, comme le gâteau avait été moulé dans une demi-sphère pour ressembler à la lune (avec quelques cratères creusés à la petite cuillère, vous savez tout).

Posté par Moineau16 à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2019

Combinaison Sirocco - Deer and Doe - #1

Pour tout dire, je n'étais pas convaincue par Sirocco quand le patron est sorti. Avec ses plis à la taille et ses poches baillantes, je lui trouvais un bon potentiel pour me faire prendre 5 kilos de plus dans les hanches, un endroit où je n'ai vraiment pas besoin qu'on en rajoute, merci beaucoup.

J'ai même demandé à une amie si la combinaison n'était jolie qu'avec les mains dans les poches (genre, non ce n'est pas un bourrelet aux hanches, ce sont juste mes mains). C'est dire que j'avais des doutes.

Et puis les Siroccos des autres ont envahi IG. J'en ai vu beaucoup de noires, une absolument géniale façon marinière en haut avec une ceinture rouge et le pantalon en marine de toute beauté chez Everdream S Couture, une vert d'eau à tomber sur Sharadha qui est accessoirement une bombe atomique... Toutes les couturières vantaient la rapidité d'exécution et le confort de la combinaison. Cà devenait très tentant.

Alors j'ai craqué.

 

96AAA215-C642-4E19-AE86-B66E528F489E

 

Les détails pratiques:

  • Combinaison Sirocco, Deer and Doe (en pdf à 11 euros)
  • Haut en maille ajourée marine, Les Coupons de Saint Pierre (métrage utilisé environ 1m  à 5€ du mètre)
  • Bas en Milano rouge, Les Coupons de Saint Pierre (métrage utilisée environ 1.5 m à 5€ du mètre)
  • Coût de revient en prenant 50% du patron si je le refais: 5,5 + 12,5 de tissu = 18 euros
  • Taille faite: 38 en haut, 40 à partir de la taille

Retour sur le patron:

On m'avait dit que ce projet était "surprenamment" rapide à faire. J'imagine que ces personnes pensaient passer énormément de temps et on été étonnée en bien parce que pour le coup, perso, j'ai trouvé cela un peu long... Il y a des tonnes de pièces de patron pdf à scotcher ensemble, il faut être minutieux pour bien reporter les repères qui sont indispensables pour un bon montage, il faut réfléchir pour ne pas se tromper, et puis c'est quand même une combi avec haut, bas, ceinture, pan d'encolure, etc.

FA7172BE-E228-4543-BEBC-5A8856BC9483

Autre mini point: c'est moi où il manque quelques instructions pour finir les manches? Je n'ai pas trouvé à quelle étape D&D recommande de faire l'ourlet. En fait, les instructions ne parlent pas du tout d'ourlet pour les manches, et ne précisent pas si on est sensé finir à cru. Honnètement, ce n'est pas grave, j'ai fait la finition à mon idée, mais je pense qu'il manque une étape.

Sinon, c'est un patron D&D comme on les aime: la coupe est top, les instructions avec des schémas sont claires, on trouve tous les détails (mensurations, fournitures nécessaires, ajustements)...

0956B5FC-7D51-484B-BC78-20560831176E

Mon projet du jour:

Le Milano rouge des Coupons Saint Pierre n'est pas mal, mais franchement je le trouve un peu mou. J'ai adoré celui que j'ai acheté chez Sweet Mercerie pour faire un top Paule de Chez Machine puis une jupe Saphire de chez Kommatia Patterns, qui est un tissu assez épais (plus que d'habitude comme annoncé par Yolande). Donc en commandant du Milano, je m'attendais à un tissu avec plus de tenue. Là, c'est juste un jersey épais, heureusement peu "stretch" dans le sens de la hauteur pour ne pas trop de déformer.

J'ai un peu tatonné pour trouver le bon tombé des jambes de pantalon, que je voulais plus affinées que le modèle d'origine (en théorie, le patron annonce "jambes fuselées", en pratique on peut encore réduire comme le confirment beaucoup de couturières sur les réseaux).

408E47B5-A389-4BF4-9AAE-A19787A2D06F

Il faut avouer que cela valait la peine!

Pour le prochain, j'ai repéré plusieurs jolis tissus pour me refaire une Sirocco. J'ai commandé un Milano marine à fine rayures blanches, très "tailleur" et je rêve aussi d'un mix de haut à rayures bleues et blanches avec un pantalon dans le même bleu uni. Après, 3 combinaisons, c'est peut-être un peu trop... Mais sinon le haut de la combi doit pouvoir se mixer facilement avec une jupe en jersey pour faire une robe... A suivre!

Posté par Moineau16 à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,