Blue bits

30 septembre 2014

Le marathon de Sophie

Le 26 octobre, Sophie, la talentueuse styliste de Valantoine qui se cache derrière les adorables aquarelles aux petits mannequins de couture, va courir le marathon de Toulouse. 

Elle le fait pour le sport mais également pour une bonne cause: l'entraide parachutiste qui apporte un soutien financier aux familles de para et anciens para dans le besoin.

C'est une belle cause que je comprends, avec deux frangins militaires même s'ils ne sont pas du tout para. Je comprends aussi l'envie de Sophie de faire partager sa performance sportive. Un marathon, c'est quelque chose que je ne ferais sans doute jamais après une entorse au semi il y a quelques années et des genoux qui ne rajeunissent pas. J'envie et j'admire Sophie, sa forme et sa détermination.

Allez découvrir Sophie, ses entrainements et son engagement pour le marathon sur son blog sportif: Marathon Solidaire!

 

 

Posté par Moineau16 à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2014

1 an

1 an!

Le Petit Prince a eu 1 an aujourd'hui, avant dernier jour de l'été mais premier jour automnal. Chef a regardé dehors à 10h30 du matin en disant "c'est fou, je n'ai vraiment pas vu la journée passer, il fait déjà nuit"!

1 an et une seule dent,
1 an et une station debout qui devient de plus en plus stable, pour se déplacer debout en s'accrochant mais pas encore tout seul,
1 an et un sourire irrésistible qui ne s'efface qu'en cas de grosse faim et de grosse fatigue combinées,
1 an et un solide appétit, ce Petit Prince là mange de tout avec une petite préférence pour le fromage et les compotes à boire,
1 an et une folle admiration pour sa grande soeur, entre 2 crises de jalousie frère/soeur encore compréhensible à leur âge,
1 an et deux petites mains qui battent pour faire "au revoir", "bravo" et qui battent la mesure à la moindre note de musique.
 
Pour le gâteau d'anniv', on s'est lancé dans des éclairs au chocolat maison. 2 recettes "irratables" plus tard, une pâte trop liquide et une pâte trop épaisse, un four pas encore maîtrisé au bout de 8 mois et des conditions météo déplorables (il y a une bonne raison pour laquelle les pâtissiers professionnels ne travaillent jamais dans un hammam) nous nous sommes retrouvé avec des trucs absolument pas présentables. Aucune importance, le Petit Prince a dévoré son chou et sa crème avec un plaisir directement proportionnel avec les dégats engendrés, la preuve en photo:

DSCN2192

Posté par Moineau16 à 23:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 septembre 2014

La petite robe... jaune

Je l'ai repérée dès sa sortie en patron. J'ai suivi les premiers essais pour voir sur les autres comment elle tombait. J'ai même fait un "benchmark" des modifications possibles:

C'est la Petite Robe de Vanessa Pouzet!

J'ai fait ma version à moi, assez proche du patron d'origine, en m'offrant même une "toile" pour faire valider les mensurations avant de découper le ravissant lin jaune de mes rêves. Ben oui, jaune. J'ai failli rester sur un anthracite ou un marine bien sage et classique mais finalement, où est le fun s'il n'y en a pas (je vous le demande)?

DSCN2147

Les détails pratiques:

  • Patron "La Petite Robe", Vanessa Pouzet
  • Lin aurore et voile de coton jaune, Ma petite mercerie
  • Capel rose de mes réserves pour une partie de la doublure
  • Fermeture éclair invisible dentelle jaune, 60 cm, même boutique
  • Taille 38 pour le buste, 40 pour les hanches et le tour de bras
  • Biais Capel rose pour les ourlets: rapporté pour la robe et "à cheval" pour la doublure, tout copié sur Ivanne

DSCN2148

J'avoue que scotcher les A4 du patron m'a semblé fastidieux. C'est chouette de recevoir le patron dans ses emails 2 mn après l'avoir commandé, mais cela prend du temps de l'imprimer et de l'assembler proprement. Après, on peut découper sa taille sans avoir à décalquer, c'est pratique mais si on veut refaire la robe dans une taille différente on est bon pour réimprimer et rescotcher des tonnes de pages, enfin. 

DSCN2149

Ma doublure est "bi-goût": vanille-fraise selon l'expression d'Ivanne Soufflet, avec une parementure en Capel rose, le reste en voile de coton jaune et des biais d'ourlet en Capel rose également.

J'aime bien le résultat et je l'ai même étrennée au bureau vendredi. Je compte la refaire en lainage fine pour cet hiver, en notant quelques détails d'ajustement:

  • Mettre un crochet en haut de la fermeture éclair pour éviter un léger baillement de l'encolure-dos quand on se tient bien droite (il faut que je pense à en rajouter un sur la robe en lin jaune, ce sera plus confortable)
  • Remonter les pinces poitrine de 2 cm
  • Ne pas s'embêter à faire les manches en 38 pour le haut/40 pour le bas: les bracelets tombent en milieu d'avant bras et ne sont pas serrés du tout

En revanche, il est inutile de creuser plus le décolleté, je trouve qu'il tombe très bien comme cela, sauf éventuellement pour une version très estivale sans manche...

DSCN2138

vendredi soir, avec mon petit crampon préféré, photo prise par Chérie :)

Posté par Moineau16 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2014

Sac Anastasia pour la rentrée

Devinez ce que j'ai fais comme sac pour la rentrée de Chérie en petite section? Une maisonnette Anastasia de Mavada! Moi et la moitié des mamans couturières, non?

DSC_9086

Ce n'est pas d'une folle originalité, mais le modèle s'impose pour un premier sac à emporter à l'école par une petite fille très, très pressée d'y aller. Pourvu que cela dure...

DSC_9087

Les détails pratiques:

  • Sac maisonnette Anastasia, patron Cartables et sacs à dos par Mavada
  • Tissus de mon stock
  • Porte-étiquette remplacé par une broderie "plaque de rue" personnalisée
  • Bouton de porte en forme de petite maison
  • Bretelles à mon idée avec des anneaux en D et des boutons à pression

 DSC_9089

Posté par Moineau16 à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2014

Pull Mc Dreamy en 9-12 mois

Mc Dreamy, c'est son petit nom donné par Drops à ce modèle de pull pour bébé garçon. En tant que ancienne fan de Grey's Anatomy, j'adhère, forcément.

Les détails pratiques:

  • Modèle BabyDrops 21-5 "Pull DROPS en point structuré, manches raglan"
  • Taille 9-12 mois
  • Laine Drops Lima 65 % laine, 35 % alpaga bleu-gris n° 6235
  • Aiguilles 4,5  ; 3,75 et 2,5 pour finir le col
  • Mailles rabattues en slip-slip-knit pour une finition élastique
  • Corps sur 114 mailles pour s'adapter à l'échantillon

Ce pull, je l'ai commencé le 14 septembre 2013 d'après ma fiche Ravelry. J'avais du bien l'avancer parce que je me souviens d'avoir eu l'idée de le finir à la maternité, lorsque je l'ai glissé dans mon sac le 21 septembre en partant pour l'hopital. Evidemment, je n'y ai pas touché de toute cette semaine là et il a ensuite dormi pendant quelques mois dans les cartons de déménagement puis mon tiroir de "projets en cours".

DSC_8991

Je me suis décidée à le finir  avant que le Petit Prince ne soit trop grand pour le porter. Le résultat n'est pas génial, c'est un pull un peu rustique mais il fait l'affaire pour les matins frais de cet été (je ne peux pas dire "les soirées", le Petit Prince se couche quand même tôt...).

 

DSC_8953

Jolis boutons norvégiens... j'en ai rapporté de mon voyage de cet été à nouveau ;)

 DSC_8992

Posté par Moineau16 à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,



02 août 2014

Tour de lit aux pavillons

Bon d'accord, c'est un peu idiot de refaire un tour de lit pour le Petit Prince alors j'en avais déjà plusieurs pour Chérie. D'un autre, les hérissons bordés de rose ont fait leur temps dans la chambre d'un petit garçon, j'avais envie d'un autre décor pour lui.

Ce tour de lit aux pavillons, j'en revais depuis des mois. Les pavillons ont été cousus au printemps, j'attendais un moment propice pour faire le montage. Bizarrement, ce n'est pas pendant que Chérie était chez ses grands-parents, mais à son retour que j'ai trouvé pris le temps pour le faire! Conclusion pratique: c'est vrai que 2 enfants, c'est plus de boulot qu'un seul mais qu'on s'organise mieux...

photo

Tour de lit aux pavillons:

  • Modèle maison pour bébé garçon maison également
  • Popelines blanche, rouge, bleu, jaune, biais rouge pour le passepoil et nouettes en gros grain: Ma petite mercerie
  • Organic cotton sateen "paper boats": Spoonflower
  • Matelassé de piqué blanc pour la doublure: Mercerie en ligne
  • Biais étoilés pour les ourlets: Cultura
  • Dimensions: petits cotés en 56 cm, grand coté en 110 cm
  • Doublure plus longue pour être bordée sous le matelas

photo 2

Je voulais du marin mais pas du bleu marine, du style garçon mais pas austère. Vaste programme. Les pavillons de signalisation m'ont inspirée, ils permettent d'utiliser les couleurs vives recommandées par les pédiatres pour les tout-petits, même si j'ai tellement trainé que le Petit Prince voit presque comme un grand désormais!

Chaque pavillon désigne une lettre de l'alphabet et donne une indication selon un code international. Par exemple le pavillon jaune et rouge correspond à la lettre O, dite "Oscar" et veut également dire "homme à la mer".

Comme me l'a fait remarqué mon expert familial, que j'ai consulté pour vérifier que mon tour de lit ne portait pas de message caché, "Homme à la mer" pour un lit de bébé, c'est un peu maladroit. Pour le reste, mon tour de lit ne veut rien dire du tout: finalement, il n'y a que quelques éléments qui sont de vrais pavillons, les autres sont inventés ou inversés, oups et ouf comme cela pas d'impair :)

photo 3

L'imprimé de petits bateaux est extra. Les couleurs ne sont pas exactement les mêmes que celles des pavillons, mais j'ai craqué pour les voiles des bateaux qui représentent un petit morceau de carte marine. En regardant de près, j'ai eu la bonne suprise de voir que c'était une carte de l'Atlantique nord: on ne pouvait pas trouver mieux pour mon quart-de-breton-quart de norvégien! Et puis ces petite bateaux vont bien avec ceux du joli mobile Flensted offert par ma grand-mère.

photo

Bonus: le Petit Prince profitant de la séance photo qui occupe l'attention de Maman, pour faire du rangement à son idée...

photo

Posté par Moineau16 à 09:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juillet 2014

Mes indispensables pour l'avion

Mon plus petit frère s'est envolé l'autre jour pour un été dans le Colorado, comme dans le roman de Philippe Labro, lucky him. J'ai cousu en vitesse une petite trousse à glisser dans son bagage à main, avec quelques indispensables pour 10 heures de vol.

DSCN1787

Les détails pratiques:

  • Trousse "Pouchy box" dont le tuto est partout sur la blogo
  • Suédine marron, zip de 25 cm, popeline Havane à l'intérieur
  • Dimensions du rectangle de base: 25 x 37 cm
  • Dimensions de la trousse: approx. 14 x 9 x 9 cm

C'est surtout le contenu qui a été amusant à réunir. J'ai mis:

  • un mini dico français-anglais qui m'a sauvé la mise lors de mon 1er vol France-USA à moi (c'est presque un talisman)
  • un masque d'avion dans les mêmes tissus que la trousse
  • un bic pour remplir les formulaires d'immigration ("Venez-vous aux USA dans l'intention de tuer le Président?" "Date de naissance?" "Avez-vous participé à la Shoah" - question posée quelque soit la réponse à la question précédente..., bref)
  • des bouchons d'oreille
  • des minis bonbons à la menthe (çà ou des chewing gum)
  • 2-3 mouchoirs
  • des minis lingettes
  • une barre au chocolat pour compléter le plateau, qui sera nécessairement insuffisant pour un estomac de 17 ans, encore que j'ai beaucoup aimé le poste de Chocolate Zucchini sur les bienfaits du jeûne contre le décalage horaire
  • des chaussettes à bouclette (vivent les soldes chez D*mart), on touche à l'in-dis-pen-sable là, pour un long vol on privilégie le confort et on oublie le glamour c'est comme cela!

Et vous, quels sont vos indispensables à vous pour un long voyage en avion?

 

Posté par Moineau16 à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 juillet 2014

Voyage, voyage: Farris Bad

Revue un peu longue rédigée il y un bout de temps, pour faire rêver, faire voyager... et me donner envie de retourner à Farris Bad :)

C’esun spa en Norvège, carrément jouable pour un grand week-end depuis Paris... ou Oslo pour les veinards qui vont en Norvège et qui hésitent à faire un crochet par la côte sud.

larvik

Farris Bad est situé à Larvik, une petite commune de la côte sud de la Norvège située au fond d’une baie. L’hôtel est bâti sur la plage, littéralement, mais il s’intègre bien dans le paysage puisque le bâtiment est en verre et reflète les eaux du fjord et les collines environnantes. Les chambres sont confortables : lit queen size, salle de bain avec une grande douche et des produits de bonne qualité, TV écran plat pour les chambres « standard » que nous avons eues. Suivant le type de chambre, on donne directement sur la mer ou la « cour » intérieure de l’hôtel mais en réalité on voit toujours la mer du fait de la configuration très astucieuse du bâtiment et du reflet de l’eau dans les murs vitrés.

Bien sûr il y a le wi-fi, le code d’accès change juste tous les jours ce qui est un peu énervant quand on reste un grand week-end mais on récupère le code en descendant prendre le petit dej’ et tout va bien :)

Ah, le petit déjeuner ! C’est un grand buffet à la scandinave avec 4 ou 5 sortes d’œufs différents (voyons : brouillés, au plat, durs, à la coque, cela fait déjà 4), des petites saucisses, du bacon, des harengs saurs de plusieurs sortes, des pâtés de viande ou de poisson, des pains, des viennoiseries, plusieurs salades de fruits, les légumes en crudités, plein de fromages dont plusieurs geitost (ce fromage brun de chèvre au goût de caramel) et un cereal-bar où on peut rajouter toutes sortes de graines, pépites de chocolat et autres yaourts liquides. On peut y passer un bon bout de temps, surtout que s’il fait beau on a le choix entre s’asseoir à l’intérieur et profiter de la vue sur le fjord ou sortir sur la terrasse (canapés confortables équipés de plaid si besoin) pour prendre le soleil. La journée commence bien.

La clientèle se compose essentiellement de couples et petits groupes calmes : on vient là pour se détendre. Comme le spa n’accueille pas les enfants, il y a peu de jeunes familles, du moins c'est que nous avions constaté lors de nos 2 passages hors grandes vacances.

A l’étage, il a y a un bar très chouette, avec une offre assez impressionnante d’alcools pour ceux qui s’y connaissent et des canapés profonds divins. Luxe, calme et volupté.

Côté balades, Larvik est sympa, surtout le vieux village sur la presqu’ile entre le petit port et la vieille église. Stavern, ses fameux bateaux de bois et sa forteresse sont à 10 mn en voiture. L’intérieur des terres est propice aux promenades le long d’un lac ou dans les bois. A 30 mn de l’hotel se trouve un des endroits les plus magiques que je connaisse : Istrehågan. Il faut trouver, c’est plutôt mal fléché, mais la clairière fleurie (suivant la saison) et ses deux « bateaux » en monolithes, mini-Carnac ou mini-Stonehege, est incroyablement belle et apaisante.

DSC_9030

Le must de Farris Bad, c’est son spa. Le séjour à l’hôtel donne automatiquement accès au spa toute la journée : on trouve d’ailleurs un peignoir pour chaque invité dans la chambre. Mais on peut aussi y aller sans résider à l’hôtel, en payant un droit d’accès pas exorbitant. Les murs et les sols sont recouverts de Blue Pearl, un granit bleu-noir plein de mica brillant qu’on extrait dans les collines du Telemark à quelques dizaines de km de Larvik. Les matières premières du spa sont donc locales puisque l’eau riche en minéraux vient du lac « Farris » un peu au nord de Larvik.

http://www.farrisbad.no.php53-14.ord1-1.websitetestlink.com/wp-content/uploads/2013/05/Larvikitthallen477x477.jpg

On commence par une grande piscine qui regarde la mer depuis ses grandes baies vitrées. Ah, voir les cygnes sauvages à quelques dizaines de mètres ou les enfants qui jouent sur la plage pendant qu’on nage sans autre bruit que celui des jets d’eau massants! Il y a aussi un espace saunas plus ou moins chaud ou humides, une divine grotte d’eau chaude, un frigidarium d’eau glacée, des seaux de neige pour ceux qui veulent s’en frotter et des jacuzzi. Le plus sympa se trouve au bout d’un couloir, accessible à tous sauf privatisation occasionnelle. Il se situe dans une aile qui s’avance littéralement au-dessus de la mer. Un escalier permet de descendre dans l’eau pour ceux qui auraient besoin de se rafraichir. Chef l’a tenté un jour où la mer était à zéro degré (j’avais oublié de lui dire que j’avais vu des glaçons dans le port en me baladant le matin même) : ils sont fous ces Norvégiens :)

http://www.farrisbad.no.php53-14.ord1-1.websitetestlink.com/wp-content/uploads/2013/05/helespaoy600x600.jpg

De manière générale, les gens portent un maillot de bain mais il n’est pas exclu de croiser des puristes qui préfèrent être nus au sauna... en remettant leur peignoir entre deux pièces. On peut y passer la journée, en se posant pour bouquiner ou rêver dans un fauteuil dans la mezzanine, en buvant un verre d’eau fraiche qu’on trouve à plusieurs endroits du spa, accompagné suivant l’heure de la journée de tranches des fruits frais ou d’un mélange d’amandes du genre trail-mix.

Le spa propose aussi des soins de super qualité, à la hauteur de l’extra qu’il faut payer pour chacun d’eux. Il y a aussi quelques activités gratuites, du genre aquagym, si on se trouve à la piscine dans le bon créneau horaire.  

Le personnel est souriant et efficace avec un anglais impeccable pour se faire comprendre de tous.  

Posté par Moineau16 à 16:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2014

Patchwork de bleus: le vol d'oies (sauvages)!

Et un 2ème coussin pour la salle de jeu, un! Enfin, deux! Je suis restée sur le thème des flying geese et j'ai utilisé la meme série de bleus que pour le coussin au cerf-volant.

DSC_8381

Les détails pratiques:

  • Lot de Fat Quarters bleus « True Blue Story » Kona de Robert Kaufman achetés sur Etsy
  • Tissu blanc Confetti Dots de Dear Stella, même provenance
  • Méthode pour faire les "flying geese" chez Connecting Threads
  • Base des triangles "oies": 10,3 cm

J'aime bien cette technique pour faire les flying geese, elle est ludique et n'exige pas trop de précision, un truc indispensable en patchwork mais sur lequel je dois encore travailler... C'est amusant de partir de 2 carrés pour arriver à 4 petits rectangles avec un triangle à l'intérieur. On perd peu de tissu avec cette méthode (juste des petites recoupes pour faire propre à la fin) mais elle exige de faire 4 flying geese pour chaque couleur...

DSC_8384

Avec 12 bleus différents j'ai donc obtenu 48 "flying geese", rien que cela! Pas besoin d'utiliser la totalité des 17 bleus du cerf-volant, cela m'aurait donné 68 oies et c'était un peu trop. Et j'ai utilisé 2 bleus "solides" pour le dos...

DSC_8382

J'ai beaucoup hésité pour la disposition des flying geese entre elles. On peut les mettre en ligne toutes dans le même sens, dans des sens opposés, créer des moulins à vent ou d'autres formes géométriques... Finalement, cela donne cela!

DSC_8383

Posté par Moineau16 à 07:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2014

Vêtements de poupée: le nouveau livre de Margotte aux Pomme

Vous suivez le blog de Margotte aux Pomme? Moi, j'adore: c'est ma lecture anti grise-mine, remonte-moral et bonne humeur quasi quotidienne comme Margotte partage régulièrement ses aventures (et celles de ses 4 enfants, dont une ainée de 10 ans qui fait déjà une année à l'étranger et une Mini qui a 11 jours de plus que mon Petit Prince: que des raisons de s'enthousiasmer). Chez elle, çà coud, çà crochète et çà pique un peu les yeux: wahou çà fait du bien!

C'est aujourd'hui que sort le livre de Margotte aux Pomme (sous son vrai nom, hein, c'est plus sérieux pour le référencement), aux Editions Carpentier: "Vêtements de poupées". Il contient 16 tenues pour poupées Waldorf de 42 cm, inspirées des contes pour enfants: il y a une tenue "Petite sirène", une autre "Schéhérazade", etc.

8945_HD

Pour fêter cela, Margotte propose un jeu chez elle jusqu'au 15 juillet. Sinon, son livre doit se trouver dans toutes les bonnes librairies. Cà tombe bien ma poupée Brune avait besoin de rafraichir sa garde-robe :)

Posté par Moineau16 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »