Blue bits

01 mars 2021

Veste Magnésium version Teddy - Ivanne Soufflet

Cela fait longtemps que j'avais envie d'une veste Teddy. La ligne est rarement flatteuse, en général je trouve que cela fait un gros ventre, mais c'est sport et sympa à porter. J'avais acheté le tissu en septembre, rassemblé fermeture éclair et bord-côtes assorti, mais ce n'est que fin février que je me suis décidée à la coudre. Cela tombe bien, le tissu a un style printanier.

IMG_9727

Les détails pratiques:

  • Patron Magnéium Femme, Ivannes Soufflet
  • Tissu "jean" jacquard à fleurs bleues, Tissus de Rêve
  • Bord-côtes marine-lurex argent et fermeture éclair, Ma petite mercerie

Côté prix de revient, le patron est amorti et re-amorti. J'ai acheté 2,5 mètres de tissu mais je n'en ai utilisé que la moitié, donc à 9,90 euros du mètres, cela fait 14,85 euros de tissu + fournitures (port compris) à 25,07 euros, donc un total de 39,92 euros. Les jolies fournitures coûtent un peu cher mais on reste dans le raisonnable.

IMG_9737

J'ai choisi de faire venir le bord-côtes jusqu'à la fermeture éclair, je n'aime pas les teddys avec une bande de tissu au pied de la fermeture, çà casse la ligne. Pour les finitions intérieures, les coutures sont bien surjetées avec des fils assortis. J'avais prévu une jolie parementure pour l'avant mais finalement j'ai préféré finir avec un biais bleu marine qui donne un peu de tenue à la fermeture éclair.

En pratique, c'est mon 3ème Magnésium Femme, après le manteau "mouton" et la veste de fête avec les appliqués en dentelle. Le 4ème est déjà coupé...

IMG_9747

Posté par Moineau16 à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 décembre 2020

Veste Magnésium de fête - Ivanne Soufflet

Ce petit bijou est une démonstration de la versatilité du patron Magnésium d’Ivanne Soufflet. C’est dingue ce qu’on peut faire avec ce patron-là et je suis loin d’en avoir fini avec lui.

Une fois de plus, l’inspiration vient d’une jolie toilette de la duchesse de Cambridge, qui m’a menée à un site d’une talentueuse designer anglaise et bref, sur une veste mixant tweed et dentelle à la perfection. 

J’avais déjà en stock un fabuleux lainage, vendu comme une « soierie », à la fois épais et moelleux, noir et doré acheté chez Etoffes des héros (des restes de collection Paule Ka, je crois). J’ai pas mal hésité pour la dentelle, entre la difficulté de choisir la bonne couleur sur un écran d’ordinateur et les réflexions sur le métrage nécessaire (la dentelle, c’est du luxe). Je voulais des motifs végétaux, sur du tulle pour pouvoir découper facilement autour des motifs.

IMG_9147

Les détails pratiques :

  • Patron Magnésium, Ivanne Soufflet
  • Option A, veste mi-courte, sans croisure
  • Soierie noir et or, 1,5 mètres, Etoffes des héros
  • Dentelle Austin or antique, 50 cm, Ma Petite Mercerie

Pour le coût de revient, le lainage/soierie était à 34,10 euros (fdp compris) pour 1,5 mètres et la dentelle à 15, 70 euros pour 50 cm (sachant qu’il m’en reste pour faire un autre projet). Magnésium étant déjà largement amorti, cela me fait une veste à 49,80 euros. Impossible de trouver le prix de la veste qui m’a inspirée parce qu’elle est faite sur mesure pour les clientes anglaises, mais je dirais ça doit être un nombre à 4 chiffres. Et puis d’abord ma veste aussi a été faite sur mesure !

IMG_9148

Mon patron était déjà prêt, il n’y avait plus qu’à couper le tissu et assembler. Ce fait gagner un temps considérable de réutiliser une source-sure.

Le lainage/soierie présente une face noire avec un discret pointillé doré, et une autre face rayée noir et or. J’ai choisi la première pour l’endroit, mais j’ai monté les parementures de telle manière que l’envers de la veste soit intégralement en face rayée.

IMG_9152

Pour les incrustations de dentelle, j’avais initialement pensé prendre le temps de faire des parties où la dentelle serait posée sur le tissu principal et d’autres où il y aurait juste la dentelle. Mais cela aurait exigé un montage très minutieux et un renforcement des couture comme la dentelle est très souple et le lainage/soierie plus épais. Alors je me suis contentée de poser la dentelle sur le fond noir, avec deux morceaux sur le devant et une manche complètement couverte. Les morceaux du devant devaient être dissymétriques dans mon idée, mais je ne sais pas ce que j’ai fait et je me retrouve avec une quasi symétrie qui m’enchante.

La veste n’est pas doublée, j’ai hésité à le faire mais la face rayée noir et or est tellement jolie que je n’ai pas voulu la cacher.  

IMG_9151

Et voilà le travail. Montage rapide et hyper satisfaisant. Je le sais depuis un bout de temps, mais les projets de couture qui marchent le mieux pour moi sont des modèles simples avec un joli tissu. La soierie Paule Ka et la dentelle dorée sont carrément du luxe, mais çà se voit, non ?

IMG_9150

Posté par Moineau16 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Robet Kathryn de Noël - Itch to Stich

Pour tout vous dire, à l’origine, je voulais me faire une robe comme celle de la duchesse de Cambridge. Tu sais, la jolie rose avec des plis à l’encolure et des manches un peu bouffantes sur l’épaule. J’avais repéré que le devant ressemblait furieusement à mon chère robe Kathryn de chez Itch to Stich. Bon, il restait à adapter des manches longues sur une petite robe à mancherons mais cela devrait pouvoir se faire.

IMG_9011

Les détails pratiques :

  • Patron de robe Kathryn, Itch to Stich
  • Patron de manches Jenna, By Hand London
  • Tissu milano rouge, 3 mètres, les Coupons de Saint Pierre

Pour le prix de revient, je ne compte pas les patrons déjà amortis, mais juste le coupon de 3 mètres de Milano à… 15 euros. C’est une super qualité, bien épaisse comme il faut mais pas trop et toute douce.

IMG_9003

Pour les manches, cà pourrait surement se faire, mais pas à l’arrache. J’avais un peu réfléchi à la méthode, mais je m’y suis mal prise en coupant mon tissu sans me laisser assez de marge de manœuvre. Au final, mes manches sont longues mais l’emmanchure n’est pas du tout assez creusée et cela donne des manches moyennement confortables et qui bloquent les mouvements de bras vers le haut. Bref, le flop.

IMG_9010

En plus, je me suis plantée dans les plis de l’encolure qui devraient être en symétrie par rapport à la ligne du devant au lieu d’être tous dans le même sens. Ca ne rend pas mal dans l’absolu, mais je préfère la symétrie. 

A la base, je voulais également faire une jupe cercle, mais j’ai manqué de temps et de tissu dont le bas de la jupe est celui de Kathryn juste un peu plus évasé.

Le tissu est super confortable, on va dire que cela fait une toile portable pour le jour de Noël en petit comité familial. Ce qui est dommage, c’est que j’ai une robe en milano rouge (une Aldaia) qui lui ressemble beaucoup avec une jupe assez droite. Je ne renonce pas à mon idée, mais il faut que je la prépare plus en amont la prochaine fois….

IMG_9007

Posté par Moineau16 à 18:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2020

Veste Mont Royal - Atelier 8 avril

C'est Estelle de MadeinEstelle sur IG qui m'a fait découvrir et la veste et la marque de patron: la nouveauté "Mont Royal" chez Atelier 8 avril. Il faut dire qu'Estelle la porte divinement, avec ou sans ceinture, çà donne envie.

IMG_8119

Les détails pratiques:

  • Patron Mont Royal, Atelier 8 avril
  • Lainage gris-beige de mes réserves
  • Biais Liberty et France Stalla-Duval
  • Taille 38 en haut/40 aux hanches

Le tissu était initialement destiné à me faire un manteau Opium de chez Deer and Doe. Mais d'une part j'ai finalement acheté un autre lainage (plus gris, plus foncé) pour le manteau, d'autre part mes trajets vélo-boulot de ce début d'automne rendent moins urgente la couture d'un joli manteau (mon beau manteau rouge du commerce est élimé aux épaules et n'est plus très sortable).

IMG_8122

C'est un des projets de couture les plus satisfaisants de l'année. Vite découpé (pas de doublure = un nombre de pièces limités), vite cousu.

J'ai suivi la vidéo proposée sur la chaine Youtube d'Atelier 8 avril, qui est très bien faite et qui m'a largement suffi sans avoir besoin d'ouvrir le carnet d'exploitations.

IMG_8128

J'ai zappé l'étape du thermocollant comme mon lainage est déjà assez épais et raide. En revanche, j'ai bien recouvert toutes les coutures (sauf la longueur des manches) de biais et même fini l'ourlet du bas et le revers du col avec un biais également. Il faut avouer que cela fait plus propre.

La veste est tout à fait comme je l'avais vue chez Estelle: pas trop longue, assez large surtout avec ces épaulettes amusantes qui sont à la mode cet hiver. Elle sera parfaite soit au bureau pour ne pas pousser le chauffage trop fort, soit à la maison quand j'arrive transie par mon retour en vélo.

IMG_8133

Je vois 2 possibilités supplémentaires pour cette veste. D'abord une version doublée, que je en ferai sans doute pas, mais qui serait très facile à faire en recoupant toutes les pièces sauf le col, les épaulettes et les bracelets de manches, dans un tissu fin. Ensuite, une version chemisier, à tailler sans doute une taille en dessous pour être plus près du corps et peut-être avec des épaulettes un chouila moins larges mais quand même bien présentes. Cette version-là me dit bien, il faut juste que je trouve le bon tissu...

Posté par Moineau16 à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2020

Le chemisier - Deer & Doe Dressed

J'ai acheté Dressed, le livre de Deer and Doe, dès sa sortie. Je dois avouer que les visuels très épurés m'ont un peu déstabilisée: on dirait un livre de couture japonais. Perso, j'ai un peu de mal à voir toutes les possibililités d'un patron sans aide et j'attends souvent les premières coutures des unes ou des autres pour me faire une idée si le patron n'est pas, de base, présenté

Mais j'avais tout de suite vu le potentiel du chemisier. Il est trop simple, c'est certain. Mais je rêvais depuis un bout de temps de me refaire un joli chemisier avec une encolure volantée comme sur ma blouse Mouchoir chérie d'amour... mais en moins compliqué. Le chemisier boutonné de Dressed était un bon candidat pour un petit hack à mon niveau. 

IMG_E8221[1]

Les détails pratiques:

IMG_8253[1]

Petit calcul de prix de revient... Le livre m'a couté 28 euros. Je ne pense pas faire les 9 patrons qu'il contient mais disons que lorsque j'en aurai fait 4, le livre sera amorti. Donc on compte 7 euros pour le patron + 9,90 euros de tissu (là, j'ai eu du bol: j'ai acheté et payé 1 mètre mais j'en ai reçu 2...) = 16,90 euros au total.

Pour les modifications, j'ai commencé par suivre les conseils de Clothilde et par rallonger le chemisier de 6 bons centimètres en utilisant la ligne "rallonger/racourcir" prévue sur le patron Deer and Doe. Cela permet de rentrer l'ourlet dans un pantalon ou une jupe et surtout cela évite le côté crop-top qui ne me convient pas. 

IMG_8205[1]

Ensuite, j'ai récupéré le patron de volant à l'encolure de la blouse Mouchoir et je l'ai positionné au jugé sur l'encolure avant de finir avec la parementure.

Enfin, j'ai glissé un élastique dans l'ourlet de manches coupées en version "mi-long" pour leur donner un peu de volume. 

Pour coudre de la soie, surtout du crêpe bien fuyant comme il faut, sans m'embêter même si ma nouvelle machine à coudre est moins capricieuse que la précédente, j'ai vaporisé un peu d'amidon sur le tissu avant de piquer. Il n'y a pas à dire: çà aide. La blouse a pris un petit bain tiède (programme "soie") avant d'être portée et elle a retrouvé toute sa souplesse et sa douceur.

IMG_E8224[1]

Le chemisier est très sympa mais mes prochaines versions (s'il y en a, j'ai une liste d'envies longue comme cela) tiendront compte des constats suivants:

  • le décolleté est trop profond pour moi, c'est peut-être parce que mes boutons "étoile de mer" en métal sont un peu lourds pour le tissu parce que je n'avais pas repéré le problème en observant les réalisations des autres,
  • je ferai une taille 40 partout: le 38 en haut (pourtant ma taille habituelle) tire un peu au niveau de la poitrine. Ca se voit sur le bouton du haut qui se tient de travers. 

Posté par Moineau16 à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 octobre 2020

Jenna Dress - By Hand London

J'avais envie d'une robe d'une coupe bien classique, avec un petit twist dans le tissu. La robe Jenna est parfaite, une coupe intemporelle proposée par la ravissante Elisalex de By Hand London.

Pour le tissu, après avoir vu que le tartan revenait à la mode cet hiver, je me suis souvenue de ce coupon de crêpe acheté en 2017 et qui attendait sagement son heure dans ma réserve de tissu.

IMG_9077

Les détails pratiques:

  • Crêpe de jersey polyester fond bleu jean's à motif écossais, chez Montagud Tissus (en 2017, boutique fermée depuis)
  • Patron Jenna Dress chez By Hand London
  • Cout de revient: 21,45 euros pour le tissu (2,4 mètres) + 11,96 euros pour le patron en pdf (je compte le prix complet même si je referai sans doute la robe en version été) = 33,41 euros pour être précise!

J'ai choisi la version 2 de la robe, avec des manches un peu plus longues (que j'ai d'ailleurs encore rallongées), un décoletté sage et une longueur juste au dessous du genou. Il y a une autre version avec un décoletté carré et une jupe plus courte pour les beaux jours (ou les jolies jambes). 

C'est un projet qui demande un peu de précision. J'ai passé une soirée à scotcher et découper le patron pdf, une autre à couper le tissu et épingler les pinces. Celles du buste sont très astucieuses: elles permettent de former comme un angle droit sous la poitrine qui redresse la ligne du décolleté.

IMG_9073

La jupe se coupe dans le biais, ce qui crée un joli drapé et aussi qui permet de jouer avec le sens des carreaux du tartan. Je me suis rendue compte que l'imprimé était lui-même dans le biais, en clair : quand j'ai coupé la jupe dans le biais, le motif s'est redressé. Cela donne une robe avec des rayures horizontales, et un buste avec le motif en travers. Je me demande si je n'aurais pas préféré le contraire mais ce qui compte c'est le contraste.

IMG_9080

Un essayage en cours de route m'a permis de me découvrir que la fermeture éclair préconisée par le patron ne serait pas nécessaire. Je sais que c'est plus chic d'enfiler une robe avec un joli zip invisible, mais on gagne du temps à la fois à la confection et à l'habillage si on peut la passer comme un (vulgaire, d'accord) t-shirt. Cà et le fait que je ne suis toujours pas super à l'aide avec les zip invisibles et que la perspective d'en monter un sur un tissu (i) enfin et (ii) en biais me donnait des sueurs froides.

Posté par Moineau16 à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2020

Blouse Néroli - Florence Hernandez/Wissew

J'avais eu un coup de coeur pour la "jolie blouse Néroli" portée par sa créatrice Florence Herandez, aka Le Camélia Rose sur IG. Il faut un peu fouiller sur le site Wissew pour le trouver, mais l'avantage, c'est que c'est un pdf pas très cher.

Première impression sur le patron: il est assez simple et ne conviendra pas nécessairement à toutes les morphologies, notamment celles qui aiment (ou ont besoin) d'avoir des pinces pour structurer la poitrine. Mon petit bonnet B s'en passe pour une fois. Autre commentaire: les explications offertes avec le patron sont étonnament artisales et simplistes. Heureusement que j'avais vu les photos sur IG pour comprendre les différentes options du patron: avec ou sans manches, volant aux emmanchures, décolleté bateau, rond ou carré pour le devant ou pour le dos... Et les instructions de montage s'adressent plutôt à des couturières non débutantes. Mais je dois avouer que je ne les ai pas suivies du tout en ce qui me concerne ;) 

neroli

Les détails pratiques

  • Blouse Néroli, Wissew (patron de Florence Herdandez)
  • Broderie anglaise, 1 mètre, Tissus de rêve
  • chutes de guipure de mes réserves
  • Prix de revient: 50% du patron à 9 euros comme je vais surement le réutiliser, soit 4,50 euros + 9,90 euros de tissu = 13,50 euros

J'ai fait une erreur: je n'ai pas prévu assez de tissu. 1 mètre, ce n'est pas assez pour les volants qui se taillent en rond et exigent plus de surface. Je me suis dépatouillée et pour le coup mes volants ne font pas le tour complet de l'emmanchure, mais ce n'est pas grave.

Autre liberté prise avec les recommandations du patron: je n'ai pas doublé la blouse. Mes coutures de côté sont à l'anglaise pour être propres et le décolleté est fini avec un simple rentré bordé par un filet de guipure ton sur ton, fixé à l'aiguille double (mon nouvel outil préféré). 

neroli 3

Je suis fan du décolleté carré dans le dos, qui tombe plutôt et qui est compatible avec un soutien-gorge (il s'arrête 3 cm plus haut que le sg dans le dos) à condition de fixer de petits liens pour les bretelles de sg au niveau des épaules.

neroli 2

Ca fait une jolie blouse pour l'été... qui se termine bientôt, et pour le prochain auquel on pense déjà! C'est un petit projet assez vite fait et bien sympa, d'ailleurs je vois déjà d'autres Néroli dans mon futur... il y a notamment une blouse rouge chez Séz*ne (au prix de Séz*ne, n'est-ce pas) qui ressemble furieusement à la jolie Néroli avec manches, sans volant... 

Posté par Moineau16 à 10:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2020

Robe V9357 - Vogue - en lin-viscose

J'adore les jeux de rayures, ils me fascinent en termes de construction et ils m'hypnotisent quand je regarde bouger une jolie jupe rayée. Alors quand j'ai vu la version rayée du patron de Vogue 9357, j'ai tout de suite compris qu'il me la fallait. Presque terminée à la fin de l'été 2019, elle est restée sur mon mannequin sans fermeture éclair le temps des projets d'hiver...

IMG_E7036[1]

Les détails pratiques

  • Patron Vogue v9357 version C avec les mancherons E
  • Tissu lin-coton-viscose Ava à rayures ocres, les coupons de Saint Pierre, environ 2,5 mètres
  • Taille 10 avec quelques ajustements perso
  • Coût de revient: patron 19,50 euros + tissu (presque tout mon coupon de 3 mètres) 25 euros + fermeture éclair = 48,5 euros

Le coût de revient est supérieur à des précédents projets (je n'en reviens toujours pas de ma Sirocco et des mes Aldaia sur mesure pour moins de 20 euros pièce). Mais cela valait la peine et je n'exclus pas de réutiliser le patron.

Pourtant, le patron, c'est un morceau, ou plutôt, plusieurs morceaux dont 5 rien que pour le devant du buste, ceinture et mancherons non compris! Mais c'est cela qui permet de jouer avec les rayures, on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.

J'ai zappé l'étape de la toile, pourtant je sais bien que les patrons Vogue ou McCall ne tombe pas pile-bien sur moi du 1er coup. Alors je me suis donc retrouvée à faire des ajustements directement sur la robe finale. Le tissu n'a pas beaucoup aimé d'ailleurs. Au final, j'ai fait les modifications suivantes:

  • jupe avant coupée sur le pli (plus facile et je n'avais pas l'intention de coudre des boutons purement décoratifs comme le modèle le propose),
  • buste raccourci de 3 cm
  • pinces arrière supprimées

Le placement des pièces dans le plan de coupe, pour accentuer les rayures, est vraiment extra. C'est très astucieux et on arrive à un beau résultat sans trop avoir besoin de se poser de questions.

J'ai hésité à mettre les grandes poches qui accentuent un peu le côté bohème. C'est le cas, mais elles complètent bien la robe sur un plan pratique et puis c'est un jeu de rayures supplémentaire dont je ne voulais pas me passer.

IMG_E7033[1]

Comme souvent avec Vogue ou McCall, les finitions ne sont pas celles auxquelles je suis habituée. Cette fois-ci, c'est la finition de l'encolure et des emmanchures avec un biais qui m'a surprise. Si j'avais été courageuse, j'aurais coupé une doublure de buste. Mais les 8 pièces nécessaires m'ont refroidies et j'ai posé un biais en essayant de m'appliquer (surpiqure, repassage à toutes les étapes...). Je retrouve aussi un défaut assez courant chez Vogue: le haut du dos baille un peu (ca se voit d'alilleurs sur leurs propres photos de présentatino des patrons donc ce n'est pas une défaut de montage de ma part).

Le tissu m'avait séduite a priori pour la fraicheur du lin associée à du coton et de la viscose pour la tenur (le 100% lin qui se froisse rien qu'en le regardant, çà me fatigue). Malgré tout, c'est loin d'être impeccable, je trouve que la robe se froisse vite et ce n'est pas à la hauteur de mes attentes. Par ailleurs, le tissage un peu lache n'aime pas les piqures d'aiguilles qui font sauter certains fils... pas terrible.

Mais çà fait quand même une très jollie robe d'été, non?

IMG_E7035[1]

 

Posté par Moineau16 à 21:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2020

Blouse Angy - Clematisse patterns

Petit coup de coeur lors de la sortie de ce patron. Clématisse ayant eu la bonne idée d'indiquer le nombre de pages nécessaires pour l'impression du patron pdf, j'ai déterminé que je pouvais l'imprimer à la maison sans trop de dégat (j'avoue, je fais partie de celles qui profitent de la grosse imprimante du boulot pour ce genre de choses d'habitude), confinement oblige. 

L'avantage, si je puis dire, du confinement, c'est que je m'oblige à taper dans mes réserves de tissu. D'abord, j'en ai plein, trop en fait, ensuite je n'ai pas la patience d'attendre qu'une commande arrive vu le rallongement des délais ces semaines-ci. Et puis vu la charge mentale entre le télétravail, l'école à la maison (CE2 et CP), l'intendance, le ménage, les... bref, si je commande du tissu maintenant j'aurais oublié à quoi il est destiné le temps qu'il arrive. 

Bref, c'était le bon moment pour utiliser ce coton imprimé gaufré. Je suis incapable de me souvenir si je l'ai acheté chez Sweet Mercerie ou Fabric Godmother, en tout cas c'est un métrage à petit prix dont j'ai profité lors d'une commande pour autre chose. Il est bien opaque, doux avec de la tenue, nickel pour Angy.

IMG_5653

Les détails pratiques: 

  • Patron Angy, Clematisse Patterns
  • Tissu (coton?) gaufré imprimé
  • Bouts d'élastique retrouvés par miracle au fond d'un tiroir après avoir épuisé mes réserves à faire des masques

IMG_5643

Pour le prix de revient, je zappe l'exercice puisque je ne me souviens plus du prix du tissu. Ca me reviendra moins cher qu'en boutique, c'est le seul truc dont je suis persuadée.

Je me suis bien appliquée pour coudre la blouse, qui n'est pas bien difficile à mon humble avis. J'ai fait des finitions à l'aiguille double, ma nouvelle meilleure copine, et des petits surjets à la surjeteuse (en rose, mais j'avais la flemme de repasser les fils en blanc pour 4 pauvres longeurs sur l'envers). De la belle ouvrage, on vous dit.

Le modèle est hyper confortable, le décolleté tombe bien comme il faut, je suis ravie de ce point de vue (c'est à dire: de face). De côté, je trouve que les emmanchures baillent un peu trop, je n'aime pas quand on voit le soutien-gorge dès que je fais un mouvement de bras, mais on va survivre.

IMG_5693

J'ai zappé les fronces dans le dos, elles ne me semblent pas indispensables.

IMG_5703

Posté par Moineau16 à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mai 2020

Robe Passiflore - Deer & Doe

Pour une fois que je n'attends pas trop longtemps après la sortie d'un patron... J'ai eu envie de nouveauté, de changement pour mes dernières semaines de confirnement et je me suis donc offerte le patron de Passiflore dès sa sortie avec l'idée de me la coudre pour ma sortie à moi (de confinement). 

Première difficulté, trouver le tissu nécessaire dans mes réserves. Elles sont un peu énormes mais je n'ai finalement pas beaucoup de grand métrage (la fille qui n'a rien à se mettre devant des placard plein, c'est moi). Je rêvais d'une robe fleurie mais mes voiles de coton de convenaient pas. J'ai flashé sur de lumineuses versions orange ou orangé, mais ma toile en stock, prévue pour coudre des coussins de jardin, était trop épaisse. 

Et puis j'ai retrouvé une gabardine bleu marine avec une mini pointe de stretch et çà été une évidence. Oui, toute cette réflexion pour faire une robe marine, comme si ce n'était pas la couleur la plus représentée de ma garde-robe, je sais. 

Mais au moins, çà fera un classique. 

IMG_5602

Les détails pratiques: 

  • Patron Passiflore, Deer & Doe, version robe courte à manches courtes
  • Taille adaptée entre le 38 et le 40
  • Gabardine de coton élasthane marine, Coupons Saint Pierre (15 euros les 3 mètres)
  • Reste de passepoil doré, Lulu la Luciole
  • Boutons dorés, Ultra Mode, rue de Choiseul à Paris 

Puisqu'il a fallu imprimer le patron à la maison, j'ai apprécié d'avoir les instructions pour savoir quelles planches sortir sans me tromper. Ca m'a quand même fait une bonne trentaire de feuilles au final, mais avec l'impression en noir et blanc je ne crois pas y avoir passé une cartouche d'encre entière.

J'ai exhumé quelques longueurs de passepoil doré pour pimper un peu ma trop-classique à l'empiècement du dos et sur les découpes princesse devant. Avec des boutons dorés, on va entonner en choeur "In the Navy", mais Village People c'est un classique aussi, non? 

IMG_5562

J'ai quand même rencontré quelques difficultés:

- Le patron n'indique pas quels morceaux seront "intérieur" ou "extérieur, c'est une notion qui apparait un peu tard dans les instructions. Total, j'ai eu du mal à comprendre quel empiècement dos (celui avec le passepoil "extérieur" ou l'autre) devait s'attacher avec le dessous du col. Donc, pour la prochaine fois: le dessous du col va avec l'empiècement extérieur, le dessus du col va avec l'empiècement intérieur.

- J'ai bêtement zappé le fait qu'il fallait découper 4 devants (2x2 en miroir) et me suis trouvée fort dépourvue de tissu quand je m'en suis rendue compte... mes chutes ne permettant pas de recouper 2 pièces entières. Alors j'ai bidouillé en découpant 2 demis devant (du haut à la taille) pour pouvoir faire le col proprement et j'ai fini les parties jupes avec un biais marine... çà reste très correct à mon avis et cela évite trop d'épaisseur devant.

Pour ce qui n'a pas posé de problème, contrairement à mes attentes... il y a eu le col tailleur, moins dur que je ne pensais en suivant les instructions. Mon résultat n'est pas parfait, mais acceptable pour une première fois. S'agissant des parementures qu'il faut coudre à la main à l'intérieur, j'ai rusé: comme j'avais cousu un passepoil aux endroits où il fallait justement coudre les parementures, j'ai pu coudre à la machine dans la saignée du passepoil, ni vu ni connu, ce qui m'a fait gagner du temps!

Juste après avoir pris les photos, j'ai reçu les demi-anneaux dorés pour la ceinture. J'ai fait un essai mais finalement, je me demande si je ne prefère pas la ceinture nouée... à voir.

IMG_5632

Il faut dire qu'une fois les parementures cousues, et avec un bon coup de fer, il est beaucoup plus facile de comprendre comment plier et placer le col. 

Une petite déception: mon tissu. J'étais toute contente d'avoir le "bon" métrage (finalement, non) de tissu marine dans mes réserves. Le problème, c'est que c'est une espèce de gabardine mais avec un face légèrement "peau de pêche". En bref, il est un peu trop épais et c'est plutôt une bonne chose d'avoir remplacé la parementure des jupes par un biais rapporté, sinon le devant aurait été vraiment lourd et chaud... Je pense que cela peut être la difficulté pour Passiflore: trouver le tissu qui aura à la fois de la tenue et un joli tombé souple mais pas trop. C'est vrai que c'est une robe-manteau mais il ne faudrait pas qu'elle soit trop épaisse pour être confortable tout l'été.

IMG_5582

Posté par Moineau16 à 20:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,